gardenbaby

Dans quels cas appeler les secours ?

En explorant le monde, le bébé est souvent confronté à des éléments qui le mettent en danger. Si beaucoup de parents s’alarment souvent pour des troubles bénins, il ne faut pourtant pas baisser la garde faces à aux signes de détresse. Entre les petits bobos et les vraies urgences pédiatriques, il faut savoir discerner les symptômes. Pour cela il faut connaitre les situations qui nécessitent les secours.

Une température très critique et convulsion

Au-delà des 38 °C, il est important de surveiller votre bébé de très près. Encore plus si c’est un nouveau-né, puisque la fièvre pourrait être le résultat d’une complication suite à l’accouchement. Dans un premier temps vous pouvez lui administrer des antipyrétiques tels que le doliprane, avant de contacter votre médecin ou les secours. S’il se comporte normalement, atténuez en premier sa fièvre. Par contre dans la mesure où il pleure sans cesse et a l’air inconfortable une emmenez-le de suite aux urgences. Une autre manifestation d’une forte fièvre est la convulsion. En absence d’une fièvre, cela pourrait être une crise épileptique. Le mieux serait encore de contacter votre médecin pour qu’il juge nécessaire ou non d’appeler le SAMU.

Les chutes graves

Les chutes ou accidents graves sont les situations où vous devriez toujours consulter les assistances médicales en particulier en présence de blessure profonde. Les éventuelles commotions ou hémorragies internes ne se manifestent que tardivement en plus de ne montrer aucune séquelle physique dans l’immédiat de la chute. D’ailleurs, s’il s’agit d’un nourrisson qui a basculé tète la première, ne prenez pas de risque et faites-le ausculter pour votre tranquillité d’esprit. Par ailleurs, il est impératif d’appeler les secours si jamais il s’évanouit, se sent étourdi et saigne du nez ou des oreilles. Toutefois ce n’est pas la peine de s’alarmer si jamais votre enfant s’en sort avec une petite bosse, jetez-y un œil de temps en temps. Si dans sa chute, votre enfant se retrouve coincé ou bloqué, une intervention des pompiers serrait judicieuse surtout si sa libération le mettrait encore plus en danger.

Difficultés respiratoires

Dans les cas des nourrissons qui n’ont pas encore 2 ans, il s’agit probablement d’une bronchiolite. Cette maladie affecte plus particulièrement les tous petits en hivers. Elle se manifeste par des difficultés à expirer, d’une respiration saccadée et bruyante. Des sillons se forment juste sous ses côtes et dans a partie supérieure à son sternum. Heureusement un service spécialisé dans cette inflammation a été mis en place en cas d’absence de votre médecin. Vous ou la nounou qui garde votre enfant pourrez alors le contacter en urgence. Le traitement sur le long terme inclut des séances chez un kinésithérapeute.

Quitter la version mobile