gardenbaby

Faut il laisser pleurer un bébé ?

Les pleurs sont le seul moyen pour un bébé de communiquer son inconfort. Que ce soit la nuit, lorsqu’on le laisse seul ou dans les bars de quelqu’un, les parents peuvent être confrontés à une crise de larmes à tout moment. La question se poser alors : faut-il laisser le bébé pleurer ? Un sujet qui fait souvent controverse que ce soit chez les professionnels ou les parents expérimentés.

Ce que les pleurs expriment

Les bébés pleurent beaucoup durant leurs premiers mois : 2 à 3 heures par jour en moyenne. Étant le seul moyen de communication des bébés, les pleurs restent toutefois énigmatiques pour beaucoup de parents. Chaque enfant est différent il faut donc apprendre à déchiffrer les crises et les désagréments que vivent bébé pour mieux le soulager. Il y a d’abord les besoins les plus évidents comme la faim, le sommeil, la soif, le manque ou l’excès de chaleur, une couche sale. Puis il existe les subtilités comme l’ennui de se retrouver dans la même position trop longtemps. Gare aux crises de larmes persistantes qui pourraient indiquer des douleurs.

L’impact de la réaction parentale

Combien de fois a-t-on répété aux jeunes parents : « Laisse le pleurer, sinon il sera un enfant gâté » ? Par ailleurs, la méthode du 5-10-15 préconisée par le Dr Reber est venue confirmer ces allégations dans les années 90. Cette technique de « laisser pleurer » a pour but d’habituer le bébé à se calmer tout seul de manière progressive. Toutefois, des études plus récentes démontrent un effet plus productif et positif si les parents interviennent dans des pareils cas. En effet, les tout premiers mois d’un nourrisson vont déterminer la manière dont son cerveau va se développer plus tard. Ainsi, cette même étude a démontré que les nourrissons que l’on n’a pas laissé pleurer trop longtemps sont moins enclins à l’anxiété. Pour cause, ces bébés sont rassurés par la présence de leurs parents et comprendront que leurs entourages veillent à leur bien-être.

Que faire pour le calmer

Il arrive souvent qu’un bébé en parfaite santé et sécurité pleure sans aucune raison apparente. Ne paniquez pas ! Si vous vous êtes assuré qu’il est propre et bien nourri essayez de le prendre dans vos bras et parlez-lui, cajolez-le. Distrayez-le, car l’ennui est une source d’inconfort récurrente chez un nourrisson. Ces pleurs peuvent parfois être frustrants pour un parent. C’est pourquoi il faut savoir déléguer sa garde auprès de votre partenaire, vos proches ou tout simplement une nounou. Puisque la frustration est ressentie par l’enfant, elle ne fera qu’aggraver la situation. Néanmoins, ne baissez pas votre garde si les cris s’intensifient et les larmes persistent longtemps contactez le pédiatre.

Quitter la version mobile