gardenbaby

Quand faut-il mettre des chaussures à bébé ?

chaussures bébé

Chaussons, ballerines, bottines et baskets sont entre autres les modèles de chaussures mises en vente auprès des boutiques de puériculture et d’articles pour les bébés. Au vu de tous ces souliers si mignons qui vont certainement bien aux petons des petits, les parents se demandent constamment à quel moment leur nourrisson peut-il porter l’une de ces paires. Devenue un véritable sujet à controverse compte tenu des opinions qui divergent concernant cette question, la décision de faire porter des chaussures aux bébés ne doit pas faire l’objet d’une convention sur leur âge. En effet, chaque enfant est unique, et pareillement pour son développement. L’âge ne doit avoir aucune incidence sur la détermination du moment à chausser les petits petons des bébés, une vision qui permet d’éviter les débats. Certains parents pensent que les tout-petits se sentent mieux en ayant les pieds libres, tandis que d’autres croient que les chaussures leur offrent un bon maintien. Dans tous les cas, la fragilité des os et des pieds des bébés exige une attention particulière tout au long de leur croissance, raison pour laquelle les parents doivent connaître le moment idéal pour chausser leur enfant. Le bon moment pour mettre des chaussures à bébé

Au fur et à mesure de sa croissance, le bébé explore à chaque fois une nouvelle dimension et essaie de s’y adapter et d’y retrouver ses repères. Habituellement, un enfant commence à s’accrocher, à se mettre debout et à faire ses premiers pas à partir de l’âge de 9 mois. Les petons sont encore constitués de cartilages souples et sont bien fragiles. Les exercices de mouvements et d’appuis que le petit fait lui permettent de muscler ses pieds, de développer le sens de ses touchers et d’apprendre à se tenir en équilibre, raison pour laquelle nul besoin de se précipiter d’aller acheter des chaussures au bébé auprès des vendeurs spécialisés, comme auprès de l’e-marchand sur ce lien. À ce stade, des simples chaussons en cuir souple, peuvent suffire pour les préserver des échardes, des sables, des cailloux, des saletés et autres. Cet âge est donné juste à titre indicatif puisque chaque enfant se développe suivant ses propres rythmes, de ce fait les parents doivent bien guetter le moment du début d’apprentissage de la marche.

Les avis des spécialistes

Les podologues conseillent aux parents de faire attention aux modèles choisis, car en cas de chaussures non adaptées, le développement du bébé risque de prendre du temps. Cet incident a pour effet de retarder sans nul doute la marche autonome et la station debout de l’enfant. Les capacités motrices du petit se voient altérer et ce dernier risque de vivre des expériences négatives qui pourraient le marquer.

Au début, le port des souliers doit se faire occasionnellement, notamment lorsque l’enfant doit sortir à l’extérieur, mais à la maison, apprendre à marcher pieds nus est préférable. Les véritables chaussures pour enfants, avec des semelles adéquates, se portent régulièrement quand le petit atteint les 18 mois environ. À cet âge, les os se forment et les pieds deviennent beaucoup plus forts.

Les erreurs à éviter

Sans le savoir, les parents peuvent être amenés à acheter des mauvaises chaussures pour bébé, surtout lorsque le choix est motivé par l’aspect extérieur et que le couple ignore les éléments à observer impérativement. L’acquisition part d’une bonne intention, mais justement pour éviter une telle erreur, la mère et le père doivent savoir que certains écueils n’ont pas lieu d’être.

  1. Dès le premier coup d’œil sur les différentes paires suggérées par les vendeurs, l’élément principal qui captive le regard est l’aspect extérieur de ces souliers. Fréquemment subjugués par les designs, les parents ne réfléchissent pas trop et se laissent séduire, jusqu’à acheter la paire qui leur plaît. Les jeunes parents qui ont leur premier enfant se laissent souvent entraîner par ce côté esthétique. Opter pour le modèle qui plaît est possible, lorsque les autres éléments sont vérifiés et que la paire convient réellement au bébé.
  2. Les coups de publicité et l’influence des proches peuvent donner des a priori sur certaines marques que le couple n’hésite pas à privilégier. Le seul nom de l’enseigne ne doit pas être le facteur de décision sur l’achat de ces chaussures.
  3. La paire à acheter au tout-petit doit être à la bonne taille, c’est-à-dire ni être trop grande ni être serrée. Dans la mesure du possible, le bout de chou doit accompagner sa mère lors du shopping pour procéder à un essayage et pour s’assurer que les souliers lui vont bien. Quant aux achats en ligne, les parents doivent suivre les méthodes d’évaluation de la pointure si le site offre cette possibilité. Dans tous les cas, les modèles souples offrent souvent une marge pour permettre aux petons de s’adapter.

Les critères à observer au moment de l’achat des chaussures pour bébé

Nombreux sont les critères à considérer par les parents au moment de choisir des chaussures pour leur bébé. Les incontournables sont donnés à titre informatif afin d’aider les couples à bien les sélectionner.

Pour ses premiers pas, l’enfant doit apprécier l’expérience avec les souliers, à cet effet, le modèle convenable doit être équipé d’une semelle adéquate et des parois souples et légères. À propos des semelles, elles doivent être un peu épaisses sur le talon, antidérapantes et souples de manière à pouvoir se plier du côté des orteils. La taille doit être parfaite avec un bon ajustement au talon afin de pallier les mouvements des petons à l’intérieur et leur glissade vers l’avant. La pointure idéale est celle qui laisse passer un doigt entre la chaussure et le talon, en station debout, lorsque le bébé effectue un essayage.

Les matières naturelles et respirantes sont à prioriser. Les modèles en cuir synthétique ne conviennent pas et doivent être bannis.

La fermeture à lacets est préférable pour une meilleure tenue.

La vérification de l’intérieur se révèle nécessaire afin de pallier les éventuels problèmes. Pour ce faire, les parents peuvent introduire leurs doigts à l’intérieur et tâter les différentes surfaces pour avoir la certitude qu’aucune couture n’est présente car cette dernière risque d’irriter les petons et de les blesser en se frottant avec.

Ne jamais faire porter des chaussures d’occasion au bébé puisque ces souliers présentent assurément des usures et risquent de déformer la démarche et la forme des pieds.

Quitter la version mobile