Qu’est-ce que le voile de protection pour couche lavable ?

couche lavable

Les couches lavables s’associent à des pratiques archaïques et anciennes. On a l’impression de revenir à l’époque des langes et des épingles à nourrice. Toutefois, ne vous basez pas uniquement sur ces idées reçues. D’ores et déjà, voici ce qu’il faut savoir sur les voiles de protection couches lavables qui se révèlent très précieux.

Voile de protection : c’est quoi ?

Le voile de protection couches lavables désigne cet accessoire qui trouve sa place entre les fesses de bébé et le lange. Vous pouvez en trouver sur lulu-nature.com.

Au moment de changer votre enfant, vous étendez l’insert ou le lange et vous ajoutez un voile au-dessus avant de poser la couche.

Le voile couche lavable constitue un gage en plus pour votre petit bout. En effet, grâce à cet accessoire, il garde ses fesses bien au sec même lorsqu’il porte une couche. De votre côté, vous videz la couche en un rien de temps et vous vous débarrassez des selles de bébé en les mettant à la poubelle. Il ne reste plus qu’à plonger son lange dans un seau.

Différents voiles de protection

Tout doux, le voile couches lavables en papier n’a rien à voir avec une feuille de papier telle quel. Vendu en boîte ou en rouleau, il se pose directement sur l’insert. Vous pouvez le jeter à la poubelle en changeant l’insert de bébé. Ce choix écologique ne fait aucun mal à la planète. Toutefois, attention à ne pas le jeter dans les toilettes au risque de les boucher. Disponible en différentes épaisseurs, ce voile de protection convient aux peaux souffrant d’érythème.

Le voile de protection microfibre constitue une variante de voile réutilisable à l’infini. Ce voile zéro déchet présente aussi d’autres privilèges. Il n’y a aucune adhésion des selles de bébé, mais il faut vider l’insert à la main.

Les divers atouts du voile de protection

Le voile de protection vous permet de gagner du temps surtout au moment de changer votre bébé. Il rallonge la durée des couches lavables en plus de les protéger des tâches. Certes, si l’urine se lave aisément, les selles laissent des tâches le plus souvent engageantes.

Par ailleurs, ce voile de protection garde le pouvoir d’absorption des couches lavables. Les fibres s’encrassent à terme, et ce, peu importe la matière de conception, des couches (bambou, chanvre, coton…). Des tâches apparaissent quand vous utilisez de la crème de change. Heureusement, ce voile de protection constitue un barrage au gras.

Ainsi, le voile de protection reste facultatif, mais il constitue un réel plus grâce à sa praticité.

Il faut retenir que le voile de protection existe en version réutilisable et jetable. Vous pouvez choisir en tenant compte de ces informations. Ce voile facilite le change de votre bébé et protège ses habits des tâches tenaces.

Comment choisir son voile de protection ?

Vous pouvez vous baser sur différents critères pour choisir votre voile de protection. Déjà, il faut choisir un voile en tenant compte de son épaisseur. Plus pratiques, les modèles épais protègent les vêtements et couches des corps gras. Le voile fin convient mieux aux selles formées.

Ensuite, votre choix se porte aussi sur un voile lavable et un voile jetable. Pour préserver l’environnement, optez pour des voiles lavables et faits en matières drainantes (ex : polaire). Vous pouvez également vous tourner vers les voiles jetables utilisables 3 à 4 fois.

Choisissez ensuite la matière de fabrication de votre voile. Les modèles en cellulose ou feuilles de protection. Le voile en cellulose épais et fin protège la couche en plus de faciliter l’évacuation des selles. Le voile en microfibre se lave facilement et n’entraîne aucune adhésion des selles du bébé. Pour sa part, le voile en laine renouvelable garde vos fesses au sec. Elle ne présente aucune propriété antibactérienne en plus de passer à la machine. Le voile en polaire présente aussi un effet drainant. Il se lave aisément et peut se réutiliser. Vous pouvez aussi utiliser un voile de soie de bourrette qui présente un effet anti-inflammatoire et protecteur.

Il convient également de choisir les bonnes formes et tailles. Ainsi, si votre voile n’a pas la bonne taille, vous devrez le plier ou le replier pour couvrir la zone du siège. Les dimensions de la feuille varient selon le type de protection. Pour des langes, on préférera le voile de protection large qui permet de couvrir une grande zone. Pour des TE3, il vaut mieux trouver un voile étroit et assez court qui puisse s’adapter à la zone de pliage. Pour des TE1, on évite les voiles longs qui dépassent la couche et qui provoquent des fuites.

Ainsi, le voile de protection présente un réel atout si vous ne voulez pas trop investir dans des couches. Vous devez quand même prévoir des lessives tous les deux à trois jours, mais ces dernières ne prendront pas beaucoup de temps.

Vente en ligne de vêtements pour bébé garçon
Comment apprendre à son bébé à se rendormir sans tétine ?